You are currently viewing L’ubiquité numérique et moi

L’ubiquité numérique et moi

Téléphone et ordinateur portables sont des choses indispensables à ma vie ! Et je ne pense pas être la seule dans cette situation non plus ! Récemment je me suis fait voler mon Androïde dans un tramway pendant que je regardais une vidéo YouTube tout en téléphonant à une amie.        

Cet incident m’a fait réaliser à quel point j’étais désorientée sans ce petit objet rectangulaire. C’est lui qui me réveil, me donne les infos du jour, me divertit, me fait sourire et parfois pleurer lorsque je pense l’avoir perdu et qu’il est finalement au fond de mon sac. Il me permet également de rester en contact avec mes proches, amis et collègues que ce soit via des coups de fil ou les applications de messagerie.

Mais voilà! Ces 2 semaines sans portable m’ont paradoxalement permis de me reconnecter avec moi-même ! J’ai eu la sensation de faire une sorte de detox ! Je m’explique. Mes journées étaient souvent rythmées par d’incessants bruits de sonneries ou vibrements d’appels ou de notifications. Même si cela était dérangeant, je ne pouvais m’empêcher de regarder par peur de ne pas être à la page ou d’avoir raté une importante nouvelle. J’étais constamment en train de faire 3000 choses à la fois ! Une discussion sur Messenger avec une amie pendant que j’étais au téléphone avec une autre tout en scrutant les dernières idées tendances sur Instagram. Sans m’en rendre compte j’étais en quelques sorte une “addicte”.

Lorsque j’ai pu récupérer une autre carte sim et un autre Androïde, j‘ai pu appliquer quelques leçons apprises durant ce sevrage forcé ! Maintenant, j’essaye de faire un effort en privilégiant les personnes qui sont physiquement avec moi au détriment de mes alertes et notifications. Je ne sors plus intempestivement mon portable dans les transports en commun, d’une part parce que j’ai peur qu’on me vole une seconde fois et d’autre part car je préfère maintenant admirer les paysages à travers la vitre.

Le chemin est encore long pour réellement trouver un équilibre, mais je pense être sur la bonne voie. Finalement, ce vol était peut être un mal pour un bien ! 

Laisser un commentaire